Projet Collex Rebelle : “La République locale des Lettres” : analyse du fonctionnement du jeu littéraire après 1945”

Un projet du Pôle Patrimoine et Savoirs

#salvagarda #archius #numeric #cooperacion

À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, le jeu littéraire (Lahire, 2006) en Bretagne entre dans une phase de refondation et de redéfinition de ses hiérarchies. Si une partie des acteurs restent les mêmes que pendant la guerre, leur implication et la hiérarchisation des structures du jeu se modifient considérablement après la Libération.

La numérisation et la production des métadonnées d’une sélection de documents (correspondance, manuscrits, organigrammes, comptes rendus de réunions…) issus des fonds d’archives des acteurs liés à ce mouvement, mettront à la disposition de la communauté scientifique des données permettant d’analyser les modifications qu’a connues le jeu littéraire en Bretagne à cette époque, en particulier, dans le cadre de la fondation de la fédération culturelle Emgleo Breiz. Il s’agit là de l’un des acteurs majeurs dans les domaines littéraire et culturel de cette époque – dont Pierre-Jakez Hélias est l’auteur le plus connu –, mais autour duquel, gravitent bien d’autres acteurs. Les données constituées dans le cadre de ce projet ne sont pas d’intérêt strictement local ou régional : témoignant d’échanges interrégionaux, elles permettront de mettre en évidence des liens entre des acteurs de différentes régions françaises (par exemple, une correspondance importante avec Robert Lafont, une figure du mouvement occitan) et d’identifier des instances et des lieux de sociabilité au niveau national. Ce projet, vise donc à définir le fonctionnement d’un jeu littéraire à partir des exemples breton et occitan et des liens qui les unissent entre eux, ainsi qu’avec d’autres acteurs des mondes littéraire, culturel et politique en Bretagne et ailleurs en France.

 

Cheffe de projet : Blandine Delhaye, responsable du département patrimoine écrit

TwitterFacebookLinkedInPinterestTumblrEmail